Aller au contenu
Caladon

Candidature - Ordre des chevaliers de Saint-Jean de Kaspary

Messages recommandés

Citation

Descriptif du pays imaginé

 

Nom du pays : 

 

1-Généralités :

  • Territoire souhaité :
    LV - 6, 7, 8, 9, 18, 19

imageproxy.php?img=&key=13ee5c9e19bf520cLien de votre image

  • Inspirations culturelles de votre nation (*) : Ordres des Hospitaliers & Templiers
  • Blason ou/et bannière :  Bannières (Eventuellement à changer)
  • Nom officiel du pays (*) : Ordre des chevaliers de Saint-Jean de Kaspary
  • Nom courant du pays (*) : L'Ordre de Kaspary
  • Gentilé du pays (*) :  Kasparien
  • Type de gouvernement (*) : Ordre Militaire
  • Langue(s) officielle(s) de votre pays : Latin
  • Autres langues reconnues (*) :  Langues Levantines, Italiques, Grecques et à peu près les divers langages venant des états latins du vieux monde.
  • Devise(s) : "La lame et l'égide de la Chrétienté"
  • La ou les monnaie(s) (*) :
    Ducat principalement, les autres monnaies des différents états latins du vieux monde sont également en vigueur.
  • La capitale (*) :  Castamire
  • Population (nombre) souhaitée (*) :
    1.200.000


2-Aperçu de votre pays :

  • Donnez un bref aperçu (moins de 150 mots) de votre pays et de sa situation intérieure  actuelle (*) :

L'ordre de Kaspary est un vestige des croisades et une des dernières puissances de la Chrétienté encore présente en Terre Sainte. Les Chevaliers, comme on les surnomment se revendiquent volontiers comme les héritiers des royaumes latins. Depuis l'île de Kaspary, où siège ce dernier, les chevaliers tiennent encore une bonne portion de territoires sur le continent même. L'ordre accomplis encore de nos jours ses devoirs, favorisant la prêche des missionnaires et protégeant les pèlerins. Cependant les temps changent. Il est indéniable que la structure même de Kaspary décline, et beaucoup pensent qu'il faut réformer l'ordre... Les divisions, bien que discrètes sont de plus en plus visibles. Trois factions s'opposent, l'une regardant à l'ouest, la seconde à l'est et la troisième se satisfaisant de la situation actuelle. Chacune essayant de faire valoir ses arguments auprès du Grand Maître...

 

3- Institutions gouvernementales :

Parlez-nous de l'organisation intérieure de votre pays et de ses institutions (*) :

De manière générale, l'on peut décrire l'Ordre de Kaspary comme étant une stratocratie où les chevaliers et les gens de la guerre ont tout pouvoir, à sa tête se trouve le Grand Maître de l'Ordre. Ce dernier n'administre pas des territoires, mais bien plus, il administre l'ordre. Il veille à la bonne santé des finances, s'assure que nulle querelle ne sape l'unité des Chevaliers, entretiens des relations diplomatiques ça et là avec d'illustres personnages, commande aux forces armées terrestres comme navale. En soit, il est la plus haute autorité, celui qui tranche en dernier recours et dont la parole fait force de chose jugé. Il est secondé dans ses tâches par l'administration supérieure de la Hiérarchie de l'Ordre. Celle ci se compose du Sénéchal, le premier Officier de Kaspary, qui en son absence ou partout où il n'est pas représente le Grand Maître. Viens ensuite le Grand Commandeur, le Gouverneur de la Terre Sainte, ayant sous sa charge l'administration des territoires du Continent, les diverses commanderies là bas ainsi que leurs commandeurs étant placés sous son autorité, faisant de lui le troisième personnage le plus puissant de l'Ordre. Suivent alors le Maréchal et le maître des galères, s'occupant des forces terrestres et navales en tant que commandants en chef. Enfin, le Gardien des sceaux structure le corps diplomatique de l'Ordre et se fait la plume du Grand Maître ou du Sénéchal lorsque nécessaire tandis que l'Archevêque de Kaspary a toute autorité en ce qui concerne les affaires religieuses et les différentes missions visant à convertir les masses.

 

A une échelle plus locale, les différents territoires appartenant à l'Ordre sont divisés en commanderies en grande majorité, Celle ci sont dirigés par des commandeurs, d'illustres chevaliers nommés par décret du Grand Maître, ou du Grand Commandeur dans le cas des terres du continent, afin d'administrer, le plus souvent depuis des forteresses les propriétés terriennes ainsi que les villages et villes étant rattachés à ces dernières de par leurs positions géographique. Cependant, si les commandeurs ont en théorie tout pouvoir de décision en "leurs domaines" ils doivent plus souvent qu'on ne le pense se plier aux directives de l'administration supérieure, ce au nom de l'Ordre et des intérêts supérieurs de ce dernier. Toutefois, n'allez pas croire que les commandeurs ne sont que des vassaux serviles comme peuvent l'être certains féodaux en Occident. La parole d'un commandeur est très estimée et porte jusqu'aux oreilles du Grand maître, plus encore lorsque celui ci trépasse ou si de grandes décisions doivent êtres prises. En de telles situations, ce que l'on nomme "L'assemblée des commandeurs" est appelé à se rassembler au sein du siège de l'Ordre sur l'île de Kaspary. C'est en cette occasion que chaque commandeur ainsi que les membres de l'administration supérieure débâtent sur les sujets véritablement important, chacun faisant entendre à terme ses avis au cours d'un vote à la majorité. Bien souvent, cela laisse présager de grandes choses à venir, mais parfois il s'agit aussi de remplacer un dirigeant. En effet, le temps où la papauté décidait qui serait à la tête de l'Ordre de Kaspary est révolu depuis bien longtemps. Les commandeurs décident entre eux qui sera le Grand Maître, et le nouvel élu qui composera l'administration supérieure. Seul quelqu'un siégeant au sein de l'assemblée étant en soit apte à postuler à cette illustre position.

 

En derniers points, notons quelques exceptions en terme d'administration locale, plusieurs lots de terres ne sont pas sous la juridiction des commanderies. En effet, certaines cités et leurs alentours, les plus importantes de manière générale et plus particulièrement les ports principaux disposent de leur propre "gouvernement civil", de même des évêchés et des monastères se trouvent en dehors des commanderies. Mais même s'ils disposent d'une remarquable autonomie, ils n'en demeurent pas point sous la juridiction supérieure du Grand Commandeur sur le continent, ou directement sous celle du Grand Maître sur l'île de Kaspary.

 


4-Relations extérieures :

Si vous avez déjà une connaissance de la scène internationale RP, donnez un aperçu rapide des relations internationales envisagées pour votre pays (*) :

L'Ordre de Kaspary est sur le plan diplomatique un véritable forain. En effet, les Chevaliers jonglent volontiers avec les postures à une échelle locale, utilisant tantôt la plume afin de nouer des alliances et d'établir des accords ça et là avec ses voisins, tantôt l'épée afin de hausser le ton, que chacun sachent que les vestiges des états croisés n'ont aucune intensions de s'éclipser de la scène régionale du Levant. En soit, les amis et les ennemis se font au jour le jour et selon les intérêts de l'Ordre. Cette politique dite de la "Girouette" permet ainsi de conserver une certaine stabilité via un statut quo tant appréciable que fragile. Cependant, les Chevaliers ont une voix qui porte loin, et celle ci résonne jusqu'en Occident où au sein de ce grand ensemble qu'est la Chrétienté leur cause est encore grandement estimée. L'Ordre traite avec les grands comme les petits, principalement afin d'obtenir des pieux et des âmes en quête de rédemption des bras, des ressources ainsi que des fonds, car après tout ce n'est pas les mains vides que l'on peut protéger comme il se doit les enfants du Christ... De manière générales, les hérésies sont toutefois fort mal vues et les états s'étant éloigné de la papauté se voient ignorés par les instances diplomatiques de Kaspary. Il est à noter cependant que les églises Orthodoxes et Coptes sont hors de cet état de fait, demeurant des partenaires sur qui s'appuyer en Orient il serait ainsi malvenu de se les aliéner plus que de raison.

 

5-Population, mentalité/divers :

Donnez des informations sur la population de votre pays, ses mentalités, etc... :

Les peuples qui résident sur les territoires contrôlés par l'Ordre sont nombreux, avec des croyances et des coutumes diverses. C'est là l'un des points les plus caractéristique qui définit le peuple vivant au sein des commanderies. Là bas en Orient, les Catholiques côtoient les Orthodoxes, les Coptes, les Mahométans ainsi que les juifs, et c'est d'autant plus vrai sur le continent, en Terre Sainte. Chacun vit au jour le jour, au contact des autres. Bien évidemment, des querelles adviennent, des mésententes qui dégénèrent parfois en affrontement armé. C'est là le lot des carrefours culturels après tout, mais là est la chance de ces terres. Les Chevaliers de Kaspary veillent, afin de régner, ils protègent les pèlerins comme les locaux. Afin de rester, ils maintiennent l'ordre en administrant tous et toutes sans aucune distinction de culture comme de race. Tous doivent à l'Ordre, et en échange ce dernier accomplis ses devoirs vis à vis de la populace afin de préserver un équilibre précaire. Pour autant, certaines prérogatives restent aux catholiques, la prêche notamment. L'Ordre tolère les autres cultes, mais recherche leur affaiblissement par la conversion des locaux. Ils ont déjà fait ainsi au cours des décennies passés sur l'île de Kaspary, ils continueront ainsi sur le continent. C'est comme ça.

 

Mais au delà de ces considérations religieuses et chevaleresque, que dire d'autres ? Que la majeure partie du peuple, malgré ses croyances divisées se retrouve dans la culture de la terre et l'élevage. En effet, la populace est en majorité rurale et travaille la terre afin de se nourrir mais surtout pour offrir leur dû aux Chevaliers. C'est comme ça. Il en va de même en ville où les commerçants et les guildes tiennent une bonne part de la richesse locale, chacun y va de sa poche afin que les frères sergents embrochent de leurs piques les malandrins qui voudraient leur faire du tord. C'est comme ça. Au moins, les routes sont-elles sûres alors que les cavaliers et les colonnes de fantassins s'en vont d'une forteresse à l'autre. C'est comme ça. Les chevaliers prennent leur dû, parfois lourd, parfois léger, mais toujours juste au regard des vies protégés et de l'ordre maintenu.

6-Personnages clefs :

Personnages clés important au sein de votre nation et pour vos futures intrigues (*) :

Le Grand Maître de l'ordre Bohémond de Batisdonne,  57iem Dirigeant de l'Ordre

Le Sénéchal Tancred de Volténois, Second du Grand Maître

Le Grand Commandeur Richard dit "Le Sévère", Gouverneur des places fortes du Continent

Le Maréchal, Raimond dit "Le Bastion de Kaspary", Plus haute autorité militaire terrestre de l'ordre après le Grand Maître

Le Maître des galères, Arthur de Caladon, Plus haute autorité militaire navale de l'ordre après le Grand Maître

Le Gardien des Sceaux, Alphonse de Kaspary, Chancelier de l'ordre s'occupant des affaires diplomatiques.

L'Archevêque de Kaspary, Georgius Crysionos

 

7-Religion :

Religion majoritaire (*) : Catholicisme
Religion(s) minoritaire(s) (*) : Islam, Orthodoxie, Christianisme Copte, Juive
Niveau de tolérance religieuse (*) :

 (3) Tolérance modérée, Dû à sa position géographique particulière au sein de l'immense ensemble qu'est la Chrétienté, à savoir la Terre Sainte et l'île de Kaspary. l'Ordre administre des populaces aux croyances diverses et variés, ceci se retranscrit d'ailleurs à l'échelle locale sur les différents territoires placés sous son autorité. Ainsi, l'ïle de Kaspary abrite une majorité de Catholique qui se retrouve aussi au sein des ports et forteresses principales du continent et à laquelle s'ajoute des Orthodoxes tandis que sur la Terre Sainte elle même, la majorité va à l'Islam. Là bas se mêle aussi des coptes, tandis que les juifs se retrouvent ça et là au sein des cités. En fin de compte, la majorité du Catholicisme est très faible, ce faisant afin de conserver une harmonie et un ordre assez relatif en attendant que les efforts de conversions fassent leur oeuvre, une certaine tolérance est en vigueur. Qui n'empêche toutefois pas des heurts d'advenir, plus d'une fois les chevaliers ont dû protéger les pèlerins par la lame.

 

Citation

PARTIE GESTION

 

Créer son pays :

Vous disposez de 52 points à répartir

 

Quels lots désirez-vous (1 point par lot avec un maximum de 7 ; notez l'aire culturelle et le n°de lot) :

LV - 6, 7, 8, 9, 18, 19 (6)

 

Citation

Productions

Elles vont donner votre potentiel de base, la capacité terrienne de votre état. Ne la négligez pas, car c'est à partir de cela (en bonne partie) que vous ferez ensuite des spécialisations. Si vous n'avez pas assez de points dans la production nécessaire, alors il vous faudra soit patienter et augmenter votre capacité, soit importer d'un pays tiers. Une fois cela remplis, pour favoriser l'immersion, évitez de parler en terme de points mais plutôt de cargaisons (idem pour les mines)

 

Production alimentaire :

10

Production textile :

13

Production sylvicole :

4

 

 

Citation

Mines (vérifier sur la carte des ressources lesquelles sont présentes sur le territoire)

A remplir uniquement si vous disposez de mines sur votre territoire.

Peuvent également servir à faire des spécialisations (ex : joaillerie)

 

Or  :

Pierres précieuses  :

Argent :

Sel Minéral   : 1

Cuivre   :

Fer   :

Étain  : 2

 

 

Citation

Industrie

Notez que l'Industrie Manuscrite à besoin de 2 points d'une production textile pour pouvoir faire tourner un point de la sienne

 

 

Manuscrite : 6

Fonderies : 2

Arsenaux : 2

 

 

 

Citation

Armée (en nombre de régiments) : 3

Un régiment "professionnel" demande 1 cargaison alimentaire et 1 richesse à l'entretien - il nécessite 1 acier (1 cargaison de fer + 1 cargaison de cuivre) pour être créer

Un régiment mercenaire demande 1 cargaison alimentaire et 2 richesses à l'entretien - demande 1 richesse à la création

 

Marine (en nombre de bailles commerciale, et en nombre de bailles de guerre) : 3

Une baille demande 1 alimentaire - 1 richesse et 1 sel à l'entretien - elle nécessite 1 textile et 1 sylvicole pour être crée. 

Pour créer une baille de guerre, il suffit de faire monter un régiment dessus.


 

Citation

Finances

Richesse (total de vos points de départs moins ceux investis dans les territoires, l'armée et la marine) : 40

Taxes (en pourcentage. 25% maximum) : 17 %

Trésor de l'état  (Richesse X % de taxes) : 6,8

 

Modifié par Caladon

Partager ce message


Lien à poster

Partie gestion validée pour ma part, projet intéressant dont je suis curieux de voir le développement. Sans cacher toutefois que je salive d'avance à l'idée qu'une grosse puissance musulmane s'installe à côté.😈

Partager ce message


Lien à poster

Ça peut être tout à fait intéressant, j'espère que tu ne t'ennuierais pas sans joueur dans la zone.

 

Attention à tes grosses dépenses militaires, j'espère que tu sauras la jouer finement sinon tu risques une grosse attrition. Reste à commercer ou piller !

Partager ce message


Lien à poster

Droit du membre attribué et sous-forum créé ! Désolé pour ce temps de réponse particulièrement long... 🙂

Partager ce message


Lien à poster

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...